The book of Ivy tome 2, The revolution of Ivy

the-book-of-ivy,-tome-2---the-revolution-of-ivy-683667

Auteur : Amy Engel
Editeur : Lumen
Parution : 2015
Pages : 322

Capture d’écran 2015-06-29 à 21.50.56


 

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


 

Mon avis :

Je ne dirais pas que cette suite ma déçue mais elle ne m’a pas tout à fait séduite non plus.

L’histoire et l’écriture sont toujours aussi fluide, ce qui reste un très grand plaisir. Les pages ce sont donc tournée toute seule, j’ai même ressentis un arrière goût de trop peu car 322 pages à ce rythme là c’est très peu.

Alors ma plus grande déception dans ce tome 2 c’est le personnage d’Ivy, moi qui m’était identifier à elle dans le tome 1. Ici, je ne l’a suis plus, elle m’a même énervé à plusieurs reprises. Je ne comprenais pas comment elle pensait, pourquoi elle faisait de tel chose et pour quel aboutissement.

En revanche les personnages de Caleb et Ash sont vraiment géniaux, dés leurs premières rencontre, je n’ai pu que les intéressants. Et Bishop toujours fidèle à lui même était là pour relever le niveau d’Ivy.

Pour ce qui est de l’histoire à proprement parler. Elle est intéressante. Mais la révolution du titre « The revolution of Ivy » ainsi que celle annoncé dans la quatrième de couverture et bah je l’attend toujours. Pour ma part, ce deuxième tome, ne raconte pas une révolution. Il explique plutôt le cheminement qu’Ivy doit prendre dans sa vie ainsi que Bishop.

Certe, il y a une révolution à Westfall mais Ivy ou Bishop n’en n’ont pas vraiment pris partis. Et sur ce coups là, j’ai trouvé cela un peu dommage. Je pense pas qu’un troisième tome aurait du être de la partie pour expliquer la révolution mais quelque chapitre de plus aurait été les bienvenus.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment avec cette duologie. Même si je m’attendais à quelque chose d’extraordinaire qui est devenue seulement quelque chose d’ordinaire.

 

 

Publicités